Slam-venus

Slam de vénus : entrepreneuriat féminin à haute voix

Le 26 juin 2019

Ce slam a été présenté lors de l’événement Slam de Vénus organisé avec J’entreprends Québec. Avec ce titre, nous voulions à la fois mettre en lumière certains enjeux spécifiques mais aussi déconstruire les stéréotypes qui ont tendance à réduire l’entrepreneuriat féminin à un modèle unique. Nous avons porté à haute voix l’entrepreneuriat féminin pour dessiner ensemble les voies de la réussite entrepreneuriale des femmes.

“Ce soir les femmes viennent de Vénus
Mars, Neptune, Saturne ou Jupiter
Elles sont planétaires
Et sur la planète terre, on ne naît pas femme entrepreneure, on le devient.

Tandis que certaines ont cela dans leur ADN, d’autres l’apprennent sur le tas, sur le tard.
Ce sont les rencontres, les circonstances, les opportunités, les manques à pallier qui les mettent sur le chemin de l’entrepreneuriat, sur la voie de la réalisation de soi.

On ne naît pas femme entrepreneure, on le devient
On se forge entre construction sociale et aspiration spatiale

Bien souvent, le leadership au féminin oscille entre deux réalités diamétralement opposées :
la femme castratrice, dominante d’un côté et la femme douce, empathique de l’autre.

Est-ce qu’il ne pourrait pas y avoir une palette de nuances.
De la même manière qu’il n’y a pas une manière d’être femme ou homme, il n’y a pas une manière d’être entrepreneur.e.

Il n’y a pas de leader au féminin, il y a des femmes leaders avec leurs vécus, leurs expertises et leurs couleurs.
Il n’y a pas de leader au féminin. Il y a en revanche certains défis communs.

Car quand le genre s’en mêle, les destinées s’emmêlent…
Les femmes ne sont pas logées tout à fait à la même enseigne que leurs homologues masculins.
Différence de jugement.  Préjugés différents.

Quand l’homme est autoritaire, la femme est colérique, despotique
Quand il est ambitieux, elle est cupide ou prétentieuse
Quand il est en colère, elle est hystérique.

Double standard sur fond de sexisme ordinaire.

Les choses évoluent doucement mais dans l’imaginaire collectif, l’homme reste un entrepreneur plus naturel, plus légitime.

Manque de crédibilité, idées reçues, stéréotypes en tout genre.
La femme entrepreneure se fait confondre dans des rôles tierces.
On la prend pour la secrétaire, l’agente de stand, la femme de…

En termes d’égalité financière, là aussi on est loin d’être “prêt”.
De près ou de loin, la frilosité des banques à faire confiance aux femmes, la crainte des femmes à contracter des prêts.

Les stéréotypes agissent à double niveau sur le climat global, la société en général et sur les femmes elles-mêmes.
Socialisation différente. En conséquence : manque de confiance, syndrome de l’imposture, posture de replis…

S’informer, se former toujours plus, ne jamais se sentir prête, vouloir tout calculer, tout maîtriser, tout contrôler, avoir peur de l’erreur. Reculer… Reculer.
Et parfois reculer pour mieux sauter. Sauter le pas.

Et quand l’apprentissage est clé, le mentorat est roi. Entoure-toi, mentore-toi, expérimente, VIS.

Apprends encore et toujours, apprends surtout à te connaître toi-même, à connaître tes forces, tes faiblesses, tes valeurs.
Ose être toi, ose miser sur toi, paie-toi ce luxe-là. Car quand on “ose être soi, il n’y a pas de concurrence, on ne souffre pas de comparaison”*.
Fait de toi un avantage compétitif.

Oublie la quête de la perfection, le mythe de la bonne élève.
Femme parfaite, épouse parfaite, mère parfaite, patronne parfaite.
Parfait, parfaite, parfaite, pré-faite

Quête de la perfection, boulimie de la performance. Toujours plus, toujours mieux à s’en rendre malade.

S’informer, se former, ne plus se conformer, entrer dans le code et sortir des cases.
Sortir de l’ombre. S’inventer, se réinventer.

Ce soir les femmes viennent de Venus
Mars, Neptune, Saturne ou Jupiter
Elles sont planétaires.”

Morgane Viguet (Méta Mo)

(*Emmanuel Duez, The Boson Project.)

 

Partagez :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Le site de la CDEC de Québec n'est pas optimisé pour Internet Explorer 6 ou 7. Veuillez mettre votre navigateur à jour ici (Microsoft) ou ici (Google Chrome)