isabelle-gilbert_article

Isabelle Gilbert, l’engagée

Le 19 juin 2019

Nous sommes heureux.ses de vous présenter notre nouvelle directrice générale. Isabelle Gilbert prendra officiellement ses fonctions le 12 août. Elle se livre ici à quelques confidences pour nous permettre de faire connaissance en douceur.

Portrait insolite

Nom : Gilbert

Prénom : Isabelle

Fonction : Directrice générale

Année d’entrée en poste : 2019

Un adjectif pour te définirENGAGÉE. D’abord parce que je ne fais jamais les choses à moitié. Aussi, parce que j’essaie toujours de « créer du sens ». L’engagement me définit donc assez bien.

Si tu étais un super pouvoir, tu serais? Je serais tout simplement capable de rendre les gens heureux. Mais comme on fait son bonheur soi-même, j’essaie simplement de prendre soin de mon monde et de créer, à la mesure de mes capacités, des conditions propices à leur bonheur et leur épanouissement.

Ta citation fétiche : « Là où se trouve une volonté, il existe un chemin. » –  Winston Churchill

Boîtes à confidences

Qu’est-ce qui te donne envie de te lever le matin?

Je pense que c’est Dominique Brown qui a déjà dit : « Certaines personnes se lèvent le matin en ayant peur qu’il leur arrive quelque chose alors que d’autres ont peur qu’il ne leur arrive rien. Je suis de la deuxième catégorie ».  Je carbure au nouveau défi. Une situation à dénouer, une rencontre inattendue ou un échange enrichissant avec un collaborateur me stimule. Je me plais à penser que chaque journée me permet de créer du sens et de la valeur et de m’engager à améliorer le monde dans lequel on vit.

 Parle-nous d’une réalisation dont tu es fière

C’est très cliché, mais si je dois n’en choisir qu’une seule, je dirais mes deux enfants. Ce sont maintenant des adolescentes et je suis très fière de voir que déjà, elles sont animées de valeurs de justice sociale. Chaque jour, elles me parlent d’égalité homme-femme, de lutte à l’homophobie et au racisme ou de protection de l’environnement. Comme parents, nous souhaitons que nos enfants deviennent des adultes responsables et épanouis et leur donnons ce dont elles ont besoin pour y arriver. C’est quand ils grandissent que nous voyons dans quelle mesure nous avons réussi. Aujourd’hui, sans leur enlever ce qui leur appartient, je peux dire que c’est une de mes plus belles réalisations.

Pourquoi avoir choisi la CDEC?

En fait, j’avais envie de revenir vers mes premiers amours professionnels, vers mes racines d’engagement social et communautaire, vers un emploi plus près de mes valeurs. La CDEC me permet de mettre à profit à la fois mon expérience en développement économique et régional et mon expérience en développement social. C’est le mariage parfait! Je peux œuvrer non seulement à créer de la valeur (économique), mais aussi à créer des valeurs (sociales) pour le développement d’une communauté plus solidaire. Je n’aurais pas pu rêver mieux pour me motiver à me lever tous les matins que de savoir que mon travail et celui de toute l’équipe de la CDEC fait une réelle différence dans la vie des entrepreneurs.es sociaux que nous accompagnons et par conséquent dans celle de toute notre communauté.

Si tu étais une valeur de la CDEC, laquelle serais-tu (collaboration, créativité, respect, rigueur) et pourquoi?

C’est un choix difficile parce qu’elles sont toutes aussi importantes à mes yeux.  Ces valeurs me décrivent bien et me guident déjà au quotidien. Cependant, s’il faut choisir, j’opterais pour la créativité. Lorsqu’on est créatif, on arrive à imaginer le futur, à façonner le monde, à trouver des solutions originales, à voir les choses sous un angle nouveau, à transformer les menaces en opportunités. Albert Einstein a dit : « La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse ». Et elle est loin de n’être réservée qu’aux artistes. Elle doit être présente partout dans nos vies, dans notre travail et dans nos organisations et on doit la cultiver. Être créatifs permet de faire en sorte que chaque journée peut devenir une aventure stimulante. La créativité permet à une organisation de s’adapter en se renouvelant et se réinventant sans cesse afin de demeurer pertinente et performante.  Pour les gens créatifs, il y a une solution à tout problème, il y a une issue à toute impasse et il y a du beau et du bon à tirer de toutes actions ou situations.

Quelle est ta vision de l’entrepreneuriat social?

Je le disais plutôt, pour moi un entrepreneur social crée non seulement de la valeur économique, il crée aussi des valeurs sociales qu’il partage afin de développer nos communautés de manière plus durable et solidaire.  Je crois d’ailleurs que la nouvelle génération est particulièrement sensible à ces enjeux et que l’économie sociale est appelée à un brillant avenir. Malheureusement certains sous-estiment non seulement l’importance, mais aussi l’impact de l’entrepreneuriat social dans nos vies et dans nos communautés. Ces entreprises et organisations sont présentes dans une multitude de domaines (culture, santé, services sociaux, environnement, technologies, habitation, alimentation, loisirs, droit, finances, etc.) et la majorité des Québécois transige avec elles sans en prendre pleinement conscience. Ma vision pourrait se résumer ainsi : aujourd’hui pratiquement personne ne s’imagine élaborer un projet de développement ou fonder une entreprise sans se préoccuper de minimiser son impact environnemental. J’aimerais que, dans un avenir pas si lointain, on ne puisse s’imaginer développer ces mêmes projets et entreprises sans se soucier de maximiser l’impact sur le développement social et communautaire.  Les entrepreneurs sociaux le font déjà et j’espère que ce modèle de développement véritablement durable séduira un nombre grandissant de gens ayant la fibre entrepreneuriale.

Quels conseils donnerais-tu à un.e entrepreneur.e qui veut se lancer?

D’abord, ne perdez jamais de vue vos valeurs. C’est la motivation la plus profonde et la plus durable que vous trouverez pour mener à terme votre projet entrepreneurial et pour franchir les obstacles qui se dresseront devant vous. Ensuite, sachez bien vous entourer et tirer profit des ressources à votre disposition parce que, comme le dit le vieil adage, « seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin ». Finalement, n’abandonnez pas… parce que le meilleur reste à venir.

 

Partagez :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter


Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Le site de la CDEC de Québec n'est pas optimisé pour Internet Explorer 6 ou 7. Veuillez mettre votre navigateur à jour ici (Microsoft) ou ici (Google Chrome)